Construction Essential Skills Blog

Subscribe to Construction Essential Skills Blog

L’ordinateur peut être un outil très efficace en vous permettant d’expliquer clairement un concept complexe au moyen d’aides visuelles. Le recours à un programme comme PowerPoint peut vous aider à illustrer les notions enseignées et à augmenter ou à diminuer la quantité de renseignements que vous présentez en même temps.
 

L’expression « quel » est l’énoncé interrogatif le plus fréquemment utilisé dans les questions. Et pourtant, il est considéré comme étant le plus ambigu. On comprend clairement ce que demandent les autres mots : « qui » désigne une personne et « où », un lieu. En général, « quel » devrait désigner une chose, mais ce n’est vrai que dans seulement 5 % à 10 % des cas.

Les photographies et les dessins permettent de montrer, d’expliquer ou d’enseigner un élément ou une notion de façon plus concrète que les mots. Les instructeurs peuvent les utiliser pour illustrer un concept, transposer un concept dans une autre application ou raccourcir l’énoncé d’une explication. Il s’agit d’un moyen de présenter en classe des objets du monde réel et de rendre une notion abstraite plus palpable.

Utiliser des exemples pour enseigner une méthode comporte de nombreux avantages :

Les apprentis doivent utiliser une calculatrice lors de leur formation technique et des examens finaux. Comme les manuels d’utilisation des calculatrices sont généralement extrêmement laborieux et compliqués, il est peu probable que les apprentis qui ne maîtrisent pas bien les compétences essentielles puissent apprendre à se servir des calculatrices en lisant le manuel.

Les apprentis doivent apprendre et mémoriser un grand nombre d’expressions et de termes propres à leur métier. Souvent, ce vocabulaire ne figure pas dans les dictionnaires généraux. Voilà pourquoi il est important que les instructeurs techniques utilisent constamment les termes que les apprentis doivent connaître. L’intégration de stratégies d’acquisition de vocabulaire dans les feuilles de travail et autres documents à distribuer aux apprentis leur permet d’enrichir leur vocabulaire.

Voici quelques stratégies visant à favoriser l’apprentissage du vocabulaire :

Dessiner des diagrammes permet de structurer les valeurs numériques et d’espace, comme les dimensions, et rend le lien entre les nombres et les grandeurs plus évident. Créer des diagrammes et y apposer des étiquettes permet aux apprentis de visualiser le problème et de comprendre quelles sont les données numériques pertinentes. Quand les apprentis synthétisent les données d’un problème dans une aide visuelle, ils peuvent se concentrer davantage sur la traduction de l’énoncé verbal en une stratégie visant à trouver l'information demandée.

En général, les instructeurs posent environ 100 questions par heure dans un cours dispensé en classe, que ce soit pour enseigner la matière ou évaluer les apprentis. Pensez-y : les apprentis peuvent réussir ou échouer une formation selon qu’ils sont en mesure ou non de répondre à un ensemble de questions. Il est surprenant de constater combien de choses dépendent d’un aspect de l’enseignement qui est souvent tenu pour acquis.

Les apprentis doivent utiliser différents types de tableaux,  comme les tableaux de charge pour déterminer la capacité de levage. Les tableaux utilisés pour la formation technique contiennent souvent des données propres au métier. Les apprentis peuvent donc avoir du mal à comprendre les renseignements figurant dans le tableau et la façon dont ces renseignements sont organisés. Il est donc aussi important de leur montrer le mode de présentation du tableau que les données qu’il contient.

Poser des questions faciles peut sembler être une perte de temps lorsque la leçon du jour porte sur le calcul des capacités de levage ou la lecture des spécifications d’un plan de fondation. Toutefois, prendre le temps de poser des questions faciles aux apprentis n’est qu’un moyen de tirer avantage d’une autre méthode d’enseignement.

Exemples de questions faciles :

« De quel type de dessin s’agit-il? » ou « Que signifie l’abréviation BLL dans ce dessin? »

Pages